12 

Il régnait comme un air de fête ce dimanche après-midi à la Collégiale St Ursmer de Binche : en effet, la communauté paroissiale de Binche-Estinnes accueillait son nouveau curé-doyen, l’Abbé Louis Wetshokonda. Un vrai cadeau du ciel ! Une grâce ! Une bénédiction !
Ce prêtre venu d’ailleurs est né le 26 novembre 1974 à Tshula, dans le diocèse de Kole, au Congo. Il fut baptisé par un Père des Sacrés-Cœurs (Picpus), congrégation qui fut présente à Waudrez (château de Clerfayt) jusqu’en 1984 : n’est-ce pas là un merveilleux clin d’œil de la Providence divine qui ne se trompe jamais dans son dessein d’amour : ne pourrait-on pas y voir un juste retour des choses, dans les vues de Dieu ?
Ordonné prêtre le 17 février 2002 à Kole, il arrive en Belgique en 2010 pour y parfaire ses études théologiques à l’université de Louvain-la-Neuve, tout en étant vicaire dominical dans l’Unité Pastorale de Tertre.
5 ans plus tard, il rejoint l’équipe sacerdotale de Tournai-Centre, où, très apprécié, il restera donc 2 ans.
Lors de son ordination, il a prononcé un triple « oui » à l’appel de Dieu et aujourd’hui, c’est avec la grâce divine qu’il incarne ce « oui » en terre binchoise.
Appelé à ouvrir des chemins d’Evangile, il a répondu avec un cœur généreux, docile et disponible là où l’Esprit le conduit. Comme le fils de la parabole de ce jour, il se met au service du Seigneur en allant travailler à sa Vigne pour évangéliser et construire un monde plus beau.
Comme l’Abbé Louis nous a dit en finale de sa messe d’installation : « On sait ce qu’on perd, mais on ne sait pas ce qu’on gagne ! Ne juge-t-on pas un arbre à ses fruits ? »
Gageons que les fruits seront beaux et bons comme les grains de raisin mûris au soleil de la cuvée 2017 du « vignoble des Agaises » ...
C’est avec joie et reconnaissance que nous accueillons l’Abbé Louis comme « pasteur » du grand troupeau de Binche-Estinnes : rendons grâce à Dieu pour sa disponibilité et sa générosité, rendons-Lui grâce de nous envoyer un pasteur selon son cœur.
Bienvenue et féconde mission avec tous et toutes !
Et dans une prière filiale et fraternelle, portons notre nouveau curé Louis et confions son ministère à l’intercession de Notre-Dame de Bonne-Espérance.

  • 1
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 2
  • 20
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9

Simple Image Gallery Extended

 

Voici le lien vers les photos de la messe d’installation de notre nouveau curé-doyen hier après-midi, réalisée par Jean Vandesmal et sous sa responsabilité.

https://www.facebook.com/pg/upr.binche.estinnes/photos/?tab=album&album_id=1907083282842019

 

Notre Unité Pastorale te dit merci Michel. 

  • 1
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 2
  • 20
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9

Simple Image Gallery Extended

Le Doyen Michel Diricq est notre invité à l occasion de son départ à la retraite   ANTENNE CENTRE TELEVISION

https://www.antennecentre.tv/www/binche_le_doyen_michel_diricq_est_notre_invit_l_occasion_de_son_d_part_la_retraite-89520-999-262.html

1

Plein d'espérance, à Saint Vaast, elles porteront nos prières vers le Père.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Simple Image Gallery Extended

 

Ce n’est qu’un au revoir ...

C’est donc ce vendredi 7 juillet qu’a eu lieu la dernière célébration chez nos chères Soeurs de Bonne-Espérance.
Quelques amis fidèles ont tenu à être présents lors de cette ultime messe dans ce lieu qui a marqué Binche de son empreinte spirituelle et caritative. Dans son homélie, Monsieur le Doyen n’a pas manqué de nous inviter à cultiver l’espérance et non pas à nous résigner. Ce qui est important, a-t-il dit, ce n’est pas le lieu où l’on adore, mais c’est d’adorer en esprit et vérité, peu importe le lieu.
« Partir, c’est toujours mourir un peu, mais s’en aller pour suivre l’appel de Dieu, même s’il est déroutant, c’est trouver la vie ... et la vie de Dieu ! »
Et pour vivre, il faut se dépouiller de plus en plus, lâcher prise et s’abandonner entre les mains du Père.
C’est aussi ce qui a été symbolisé par le dépouillement de l’autel et le « départ » du Saint-Sacrement vers l’église du Sacré-Cœur.

   

Nourrir notre semaine  

 

32ème DIMANCHE B

«Elle a tout donné,
tout ce qu’elle avait pour vivre
»
(Mc. 12, 44)

32 ord

Dieu était là,
assis dans son Royaume,
et il a vu cette longue chaîne
de mille petits gestes.
Discrets ou anonymes.
Humbles mais efficaces.
Courageux et tenaces.
Toujours recommencés.
Sans cesse répétés.

Et son Fils au milieu
qui avait tout donné.

Tout ce qu’il avait pour vivre.

Oui,
Dieu a vu cette chaîne qui,
tout au long des siècles,
humblement et sans bruit,
faisait tourner la terre.

Terre pétrie de ses mains.
Sa terre qu’il aimait.

Et Dieu vit que c’était bon.

Et il en fut tout émerveillé

   
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
   
© 2015 BandBTnD

Nous utilisons des cookies pour améliorer notre site et votre expérience lors de son utilisation . Les cookies utilisés pour l' opération essentielle du site ont déjà été fixés.
Pour en savoir plus sur les cookies que nous utilisons et comment les supprimer , consultez notre politique de confidentialite. Voir ici .

  J'accepte les cookies de ce site .
Information